Katia KAMELI

Katia Kameli est une artiste et réalisatrice franco-algérienne, diplômée de l’École nationale supérieure d'art de Bourges et du post-diplôme du Collège-Invisible à l’École Supérieure de Marseille. Sa pratique repose sur une démarche de recherche : le fait historique et culturel alimente les formes plurielles de son imaginaire plastique et poétique. Elle se considère comme une «traductrice». Pour elle, la traduction n’est pas un simple passage entre deux cultures ni un simple acte de transmission mais fonctionne aussi comme une extension de sens et de formes. Elle déconstruit la relation binaire et parfois hiérarchique entre la notion d’original et de copie. La réécriture des récits est centrale au sein de son travail. Elle met en lumière une histoire globale faite de frontières poreuses et d’influences réciproques afin d’ouvrir une voie réflexive et génératrice d’un regard critique sur le monde. Katia Kameli utilise des ressources multiformes entre document et fiction, archive et collage, et propose plusieurs grilles de lecture au spectateur. Le croisement des points de vue, des matériaux et des disciplines occupe une place importante dans sa démarche.

Le projet au long cours Stream of Stories traite de la traduction et de l’interprétation des fables de La Fontaine et de leurs sources historiques depuis la Grèce antique, l’Inde, la Perse et le monde arabe. Depuis 2015, chaque exposition (Boden en Suède, Mosaic Rooms à Londres, Glasgow, Le Plateau à Paris…) constitue un nouveau chapitre où se déploient sur des fonds verts des documents, des masques, des collages ornés de feuilles d’or, des enregistrements de chercheurs ou d’acteurs…

Le travail de Katia Kameli a trouvé une visibilité et une reconnaissance sur la scène artistique et cinématographique internationale et a été montré lors d’expositions personnelles à la Kunsthalle Münster, Allemagne (2019) ; au Centre régional de la photographie Hauts-de-France, Douchy-les-Mines (2018) ; à la Biennale de Rennes (2018) ; à The Mosaic Rooms, London (2016). Elle a également participé à des expositions collectives et aux biennales de Rabat, de Dakar et de Rennes. Ses films ont été aussi diffusés en salle et dans de nombreux festivals.

http://www.katiakameli.com/

Katia Kameli is a Franco-Algerian artist and filmmaker who graduated from the École Nationale des Beaux-Arts in Bourges and did postgraduate work at the Collège-Invisible of the École Supérieure d’Arts in Marseille. Her work is based on a process of research: historical facts and cultural events nourish the many facets of her artistic and poetic imagination. She considers herself a “translator”. For her, translation is neither a mere passage between two cultures nor a simple act of transmission. It can also be an extension of meanings and forms. She deconstructs the binary and sometimes hierarchical relation between the notions of “original” and “copy”. Rewriting stories is a central part of her work. She brings to light a global history made up of permeable borders and mutual influences, in order to create a path of reflection that generates a critical view of the world, Katia Kameli uses many types of resources such as documents and fiction, archives and collage, in order to offer the viewer several frameworks. The intersections between points de view, materials, and disciplines are extremely important in her approach.

The long-term project Stream of Stories involves the translation and interpretation of the fables of La Fontaine and their historical sources, from ancient Greece, India, Persia, and the Arab world, onward. Since 2015, every exhibition (Boden in Sweden, Mosaic Rooms in London, Glasgow, Le Plateau in Paris…) has been a new chapter in which documents, masks, collages decorated with gold leaf, and recordings of researchers or actors are unfurled against green backgrounds…

Katia Kameli’s work has been acclaimed on the international artistic and cinematic scenes; it has been shown at solo exhibitions, at the Kunsthalle in Münster, Germany (2019); at the Centre régional de la photographie Hauts-de-France, Douchy-les-Mines (2018); at the Rennes Biennale (2018); and at The Mosaic Rooms, London (2016). She has also taken part in group exhibitions and the biennales of Rabat, Dakar, and Rennes. Her films have been shown in cinemas and at many festivals.

http://www.katiakameli.com/