top of page

Tirdad HASHEMI 

Né-e en 1991 à Téhéran, en Iran, l’artiste vit et travaille entre Paris, Berlin et Istanbul. « Je ne suis pas un·e activiste qui hante les rues, mais un·e activiste dans le style de vie que j’ai choisi », indique Tirdad Hashemi, qui a quitté l’Iran pour vivre librement en tant 

que personne queer. La recherche de refuges et la création de communautés électives accompagnent sa vie et son art, autant que la sphère domestique, l’énergie festive, la sexualité. Ses dessins, de petits formats sur papier, prennent comme point de départ son quotidien et celui de ses ami·es en exil. Ce sont des saynètes auréolées d’une énergie éruptive, un flux vital, « un cri sans les mots, empreint de la qualité universelle qui relie tous les fugitifs de la norme » (Ingrid Luquet-Gad). Des histoires sans frontières, des récits d’ouverture au monde et à l’altérité. Le dessin, comme le désir, sont des urgences. 

 

Tirdad Hashemi est sélectionné-e pour la bourse de la fondation Pinault à Lens en 2024 ; finaliste de la bourse Révélations Emerige en 2019. Une suite de ses dessins au pastel et à l’huile sur papier, Grapefuit Juice est montré en 2024 dans le cadre de l’exposition Dislocations au Palais de Tokyo en partenariat avec l’association Portes ouvertes sur l’art.

Born in 1991 in Teheran, Iran, the artist lives and works between Paris, Berlin and Istanbul. "I'm not an activist haunting the streets, but an activist in the lifestyle I've chosen," says Tirdad Hashemi, who left Iran to live freely as a queer person. 

as a queer person. The search for refuge and the creation of elective communities accompany her life and art, as much as the domestic sphere, festive energy and sexuality. Her small-format drawings on paper take as their starting point her daily life and that of her friends in exile. They are playlets haloed by an eruptive energy, a vital flow, "a cry without words, imbued with the universal quality that links all fugitives from the norm" (Ingrid Luquet-Gad). Stories without borders, tales of openness to the world and to otherness. Drawing, like desire, is a matter of urgency. 

 

Tirdad Hashemi is selected for the Fondation Pinault scholarship in Lens in 2024; finalist for the Emerige Révélations scholarship in 2019. A suite of his pastel and oil drawings on paper, Grapefuit Juice is shown in 2024 as part of the Dislocations exhibition at the Palais de Tokyo in partnership with the Portes ouvertes sur l'art association. 

bottom of page